La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Renaud Longchamps

Photographié par Stéphanie Gilbert.

 Au printemps 2019 paraîtra le Tome IX. Profanations de ses Oeuvres complètes aux Éditions Trois-Pistoles. Ce livre contiendra des lettres aux journaux, hommages, parodies et critiques littéraires complètes publiés depuis le début de sa carrière.

 

***

Depuis octobre 2017, Renaud Longchamps habite la ville de Saint-Georges-de-Beauce, où il poursuit son oeuvre. Ce printemps, il a terminé Mystères, un recueil de poèmes, et Après le naufrage, suite de son essai Quelques réflexions sur le pont du Titanic, dans lequel il s'interroge sur la place de l'homme dans l'univers et le sens de l'existence. En mai 2018, il a commencé Grâce et disgrâce, récit douloureux et passionné sur un épisode déterminant de sa vie. Enfin, il a repris sa plume au magazine littéraire Nuit blanche où, à partir du numéro de juin 2018, il tient une chronique régulière qui sonde la genèse de son oeuvre à travers les livres et l'air du temps qui ont marqué son parcours d'écrivain.

 

                                             ***

Savez-vous qu'une île du Réservoir Caniapiscau (LG2) porte le nom de Charpente charnelle, titre de son premier recueil publié chez un éditeur professionnel?

 

***

Renaud Longchamps sera très occupé en 2017. En plus de son recueil de poésie Amours/Mexico (coédition Mantis/Écrits des Forges) en édition bilingue français-espagnol, il publiera cet automne le tome IX de ses œuvres complètes aux Éditions Trois-Pistoles sous le titre Profanations. Dans ce dernier tome, l'auteur réunira des essais et des poèmes inédits publiés dans diverses revues littéraires, des textes divers en plus de l'intégralité de ses critiques littéraires parues dans la revue Nuit Blanche. À cette édition s'ajoutera son essai Le rêve de la réalité/La réalité du rêves consacré à son art poétique.

Puis, en mars 2017, il publiera son dernier essai Quelques réflexions sur le pont du Titanic, aux Éditions Trois-Pistoles.

Ensuite suivront les tomes X et XI de ses œuvres complètes, toujours aux Éditions Trois-Pistoles. Le tome X réunira la trilogie de Confessions (Confessions négatives, Positifs, Quatre saisons en enfers), tandis que le tome XI regroupera la trilogie Visions (Visions, Utopies, Critique radicale de la réalité).

Du côté de ses projets littéraires, il écrit son prochain recueil de poèmes intitulé Mystères et Après le naufrage, la suite de son essai Quelques réflexions sur le pont du Titanic.

 

***

Dans le numéro 141, hiver 2016, de la revue littéraire Nuit blanche, Renaud Longchamps a publié trois poèmes inédits tirés de son recueil de poésie Amours/Mexico qui vient de paraître en édition bilingue français/espagnol aux Éditions Mantis (Mexique). Quant à l'édition française, elle suivra à l'automne 2016 aux Écrits des Forges (Québec).

 

***

Du 9 au 11 octobre 2015, Renaud Longchamps a participé au Festival international de la poésie de Trois-Rivières. Il y a déclamé ses poésies au cours de plusieurs lectures publiques, surtout lors de la Grande Soirée Québecor de la Poésie qui s'est tenue à la Maison de la culture. Vous pouvez consulter le programme complet des apparitions du poète sur le site: www.fiptr.com/program_09A

 

***

Renaud Longchamps a terminé son essai Quelques réflexions sur le pont du Titanic, dans lequel il interroge l'univers, l'espace, le temps, l'évolution, la vie et la nature dans une perspective philosophique, scientifique et poétique. Sa parution est prévue pour 2017.

                                             ***

Du 5 au 10 octobre 2014, Renaud Longchamps a participé au VI Festival de Poesia Las Lenguas de América Carlos Montemayor de Mexico. À cette occasion, il a récité ses poèmes dans la salle Nezahualcoyolt du Centre culturel universitaire de l'UNAM (Universidad Nacional Autonoma de México) devant un auditoire de 4,000 personnes. Il a lu ses poèmes en français et Silvia Pratt, traductrice et poétesse mexicaine, les a ensuite lus en espagnol devant un public enthousiaste.

Lors de cette lecture mémorable, il était accompagné des poètes Mardonio Carballo (Mexique, nahuatl), Joséphine Bacon (Canada, innu), Antonio Deltoro (Mexique, espagnol), Ruperta Bautista, (Mexique, tzotzil), Vito Apüshana (Colombie, guayuu), Adriana Lopez (Mexique, tsetzal), Sheri-D Wilson (Canada, anglais) Isaac Carrillo (Mexique, maya), Liliana Ancalao (Argentine, mapuche) et Hugo Jamioy (Colombie, kamsa).

Suite au chaleureux accueil des gens de Mexico, Renaud Longchamps a écrit Amours/Mexico, recueil de poésie en hommage à cette ville et à ses habitants. Ce recueil a été publié à l'automne 2015 en édition bilingue français/espagnol par la maison d'éditions Mantis editores sur une traduction de Silvia Pratt.

                                            ***

Quatre saisons en enfer a reçu un accueil enthousiaste, notamment dans les revues littéraires Lettres québécoises et Estuaire.

Dans Lettres québécoises (1), la critique Rachel Leclerc signale que "vous restez seul dans la tranchée, seul dans le placard, seul dans l'obscurité, à jamais seul devant le livre qui vous sortira de là et dans lequel vous écrirez: "Nous occupons le territoire de cette réalité parce que nous sommes incapables d'en assumer une autre sans la salir de nos cendres".

Dans la revue Estuaire (2), le grand poète Paul Chamberland souligne: "La souffrance [qui] "hurle notre présence quelque part dans la réalité écrue que nous ne pouvons atteindre". L'extinction... matérialiste met fin aux "vains" rêves que nous entretenons. Elle accule à un rude dégrisement: ça, qu'on appelle "âme" ou "conscience", ne serait qu'obsédante et ruineuse prolifération de mirages auxquels nous nous accrochons de manière à soustraire notre attention à la seule et fatale vérité, à l'obtuse vérité de corps défectueux intrinsèquement destinés à périr. "Je suis las de l'agitation née de la ridicule importance donnée à la conscience, à cette ombre jetée sur des corps qui se défont avec tous leurs défauts." Car "penser est chose abominable tant la conscience est démolition contrôlée de la vie par la nature absurde . [...]". L'ultime défaite est inéluctable. Néanmoins, la regarder en face sans ciller, telle est l'injonction à laquelle ne saurait se dérober "un esprit libre dans un coeur conscient de sa chute vertigineuse".

 (1) Rachel Leclerc dans Lettres québécoises, numéro 152, Hiver 2013, pages 42-43.

(2) Paul Chamberland dans Estuaire, numéro 155, 4e trimestre 2013, pages 129-138.

                                        ***

Dans le journal Le Devoir (1) du samedi 24 février 2014, le critique Hugues Corriveau a dit du dernier recueil de Renaud Longchamps intitulé Critique radicale de la réalité: "Il faut bien reconnaître que l'immense poète qu'est Longchamps se cantonne à redire, d'une toujours belle et forte manière, sa révolte ontologique contre l'ensemble du vivant" [...]

Ça reste incisif, ça reste très fort en soit dans le paysage poétique québécois. C'est signé, comme on dit". 

(1) Hugues Corriveau dans Le Devoir, le samedi 22 février 2014, page F3.

                                                       ***

Dans les deux dernières années, Renaud Longchamps a publié trois recueils de poésie, en plus d'une traduction espagnole de son recueil Positifs sous le titre Positivos.

 

Aux Écrits des Forges:

Utopies, Écrits des Forges/Éditions Henry, Trois-Rivières/Montreuil-sur-Mer, 2012, 154 pages.

Critique radicale de la réalité, Écrits des Forges, Trois-Rivières, 2012, 89 pages.

Positivos/Positifs, Mantis Editores/Écrits des Forges, Tlaquepaque/Trois-Rivières, 2013, 119 pages. Édition bilingue (français-espagnol). Traduction espagnole de Silvia Pratt.

 

Aux Éditions Trois-Pistoles:

Quatre saisons en enfer, Éditions Trois-Pistoles, Trois-Pistoles, 2013, 50 pages.

 

Enfin, il collabore toujours à la revue littéraire Nuit blanche, dont la revue Lettres québécoises vient de saluer son dernier article Coeurs supérieurs sur Nelly Arcan avec, en toile de fond, la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic. Bruno Lemieux écrit à ce sujet: "À lire aussi dans ce numéro, Coeurs supérieurs, un texte poignant de Renaud Longchamps hanté par le souvenir de Nelly Arcan et dans lequel "il pleut doucement sur la mémoire troublée" quand il évoque la terrible tragédie survenue à Lac-Mégantic en juillet 2013".

 

                                          ***

Numéro de la revue Lettres québécoises consacré à l'oeuvre de Renaud Longchamps.

Lettres québécoises, Printemps 2012, numéro 145, pages 5-11.

 

                                            ***

 Entrevue dans la revue Nuit blanche consacrée à l'oeuvre de Renaud Longchamps.

Nuit blanche, le magazine du livre, juin-juillet-août 1993, numéro 52, pages 10-14.